Accueil     •  Notre Vignoble •  Généalogie •   Heures d'ouverture     •  Nos Vins •  Dégustations •   Pour nous trouver •  Bergerie sur le Lac
English Version •  La culture de la vigne au Québec   •   Nos cépages   •   Le Cycle de la vigne •  Photos •  Contactez-nous  
 

 

Je suis follement gai, sans être pourtant ivre !... Serait-ce que je suis enfin heureux de vivre...


Émile Nelligan (La romance du vin -1899)

 

Culture de la vigne au Québec

 

 

• On dit que ce sont les Grecs qui ont, les premiers, développé la culture de la vigne au XIIIe siècle avant J-C. Comme les helléniques étaient de grands navigateurs et qu'ils avaient des ports maritimes dans presque toute la méditerranée, il est fort possible qu'ils aient amené avec eux et planté des vignes un peu partout en Europe tout en faisant le négoce du vin.


• Ensuite vinrent les romains qui fondèrent de nombreuses villes européennes, lors de leur quête et occupation du monde civilisé de l'époque, et léguèrent possiblement la culture de la vigne et l'art de la fabrication du vin. Pendant des siècles l'Église Catholique, grâce aux communautés religieuses, développera la viticulture; le but principal étant l'approvisionnement en vin pour célébrer l'Eucharistie.

 

• En 1535, lors de son deuxième voyage en Amérique du Nord, Jacques Cartier nota que la vigne poussait à l'état sauvage sur l'Île d'Orléans et, en remontant le fleuve jusqu'à Montréal, il remarqua qu'elle poussait même un peu partout de Québec en allant aux rapides de Lachine.

• Comme les raisins sauvages n'étaient pas propices à la fabrication du vin, les colons français emmenèrent avec eux des cépages de France, comme l'a probablement fait mon ancêtre Jean-Baptiste Gélinas dit Bellemare qui venait de la grande région de Cognac. Une petite tradition viticole s'implantait déjà au XVIIIe siècle, principalement pour fournir le vin nécessaire à l'Eucharistie...Et aux taverniers !

• Très doucement, la viticulture progresse au Québec pour tomber victime de la promotion de la bière faite par le nouveau maître anglais qui favorisera dès lors l'implantation de brasseries pour fournir aux besoins de l'immigration anglophone du pays dès 1763. Mais la viticulture se maintient de même que la fabrication du cidre jusqu'à la prohibition ( 1916 à 1927), date à laquelle l'industrie viticole est grandement freinée, tant au Québec qu'aux États-Unis. En effet, on rapporte qu'en 1901 il y avait environ 109,000 plants de vigne répartis sur 94 fermes; en 1931 il ne restait plus que 2,000 ceps répartis sur 4 fermes…Autre fait déterminant, on assiste à la prise de contrôle de l'état sur le commerce des boissons alcoolisées…ce qui mettra aussi un frein à la production de vin et à la fondation de vignobles commerciaux québécois…

• La renaissance de la viticulture au Canada se fait dans les années soixante-dix alors qu'Iniskillin obtient en 1975 le premier permis de vignoble commercial en Ontario depuis la prohibition. Au Québec, c'est en 1977 qu'apparaissent les premiers vignobles avec permis de vente; en 1984 128,000 plants de vigne étaient cultivés, plus de 500,000 ceps en 2000 pour 38 vignobles.

• 1979- Gilles Rondeau et Joseph Vandal fondent la première association de vignobles amateurs.


• 1987- L'Association de vignerons du Québec voit le jour.


• 1996- Les premiers vins québécois sont mis en vente à la Société des Alcools du Québec.


L'avenir de la viticulture au Québec est très prometteur; c'est la seule production fruitière en hausse au pays. La consommation de vin ne cesse d'augmenter au pays même si la bière est toujours la boisson alcoolisé détenant la plus grande part de marché avec près de 80% !!!

Il y a beaucoup de travail à faire pour que le vin reprenne la place qu'il occupait au début de la colonie alors que mon aïeul Jean-Baptiste Gélinas dit Bellemare, de même que quelques colons français et communautés religieuses, faisait du vin…de Nouvelle-France!

Personnellement, nous ne buvons que du vin et du cidre à la maison…Un goût hérité de nos ancêtres.

'Verse, verse le vin! verse encore et toujours, que je puisse oublier la tristesse des jours…'


Émile Nelligan (La romance du vin -1899)

 

Accueil     •  Notre Vignoble •  Généalogie •   Heures d'ouverture     •  Nos Vins •  Dégustations •   Pour nous trouver •  Bergerie sur le Lac
English Version •  La culture de la vigne au Québec   •   Nos cépages   •   Le Cycle de la vigne •  Photos •  Contactez-nous